Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kaede Etsu Aoki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kaede Etsu Aoki   Lun 12 Mai - 17:10

Identité:

Prénom(s) et nom : Kaede Etsu Aoki
Date de naissance, Age : 17 ans le 5 Juillet
Sexe : Féminin
Établissement : D'une certaine façon, Kaede est là de sa propre initiative; Elle en avait tout simplement assez d'être promenée comme une valise par son paternel et a décidé de s'arrêter dans la prochaine ville rencontrée. Manque de chance, ce fut Holyhead, le coin le plus perdu qu'il était possible de trouver... Ainsi, à défaut, son père l'a-t-il quant à lui forcé à entrer dans l'école la mieux côtée des lieux avant de repartir à ses voyages.

Et sinon, vous, ça va?

Physique : Innocence, mot d'ordre et de raison, mot qui fait chavirer les coeurs et réveille la haine et l'horreur, c'est selon. Naïveté ? N'allons tout de même pas jusque là pour exprimer les sentiments divers qui scintillent dans les grands yeux noirs de la petite demoiselle qui vous fait face; Certes, ces yeux de biches en amande ourlés de longs cils sombres semblent clairement vous parler avec ce côté expressif qui les fait briller de gourmandise, et il est autant certain que c'est cette première chose qui marque le côté enfantin affiché par l'eurasienne au côté tellement exotique. D'autant que, ne nous voilons pas la face, Kaede n'hésite en aucun cas à regarder les gens droit dans les yeux, meilleure façon d'attirer leur attention selon les buts. Au moins n'affiche-t-elle pas une apparence timide derrière ses airs fragiles, et peut-être est-ce tant mieux tandis que ses lèvres fines et légèrement pulpeuses esquissent un petit sourire à la fois moqueur et mystérieux. Au moins peut-on espérer qu'elle est au courant que son visage aux traits fins et racés fait généralement un peu d'effet sur quiconque l'observe un instant. Oh ! Non pas qu'elle soit une beauté fatale, c'est loin d'être le cas, mais elle se révèle tout de même relativement mignonne avec son petit nez rond et ses joues pleines et roses comme celles d'un poupon. Cela dépends, au final; Peut-être cette discrétion imperceptible dans son physique applique-t-elle un baume rassurant et une sensation de sensibilité à fleur de peau. Ca plait où ça dérange, à nouveau il en est des goûts simplement. Pour suivre ses origines avec détail, Kaede possède malgré elle un corps des plus banal : Une ossature fine et légère trahie par la finesse de sa taille et les rondeurs à peine formées de ses hanches, une petite poitrine ronde qui ne déplacerait pas des montagnes, de courtes petites jambes pourtant bien galbées aux cuisses fuselées. Rien de renversant en fait, le tout accompagné par la peau fraîche et douce que la jeune fille ne fait jamais bronzer, odeur de pomme du parfum qu'elle aime mettre au creux de son cou et à ses poignets fins. Généralement habillée de vêtements simples, impliquant lors des jours chauds de petites robes claires tandis que l'hiver la voit plutôt s'habiller de jeans et de pulls à col roulé tournant toujours dans les tons pastels, Kaede se voit comme tous les étudiants revêtir avec presque du plaisir l'uniforme aux couleurs d'Harper... Avec quelques détails bien à elle, dont l'étrange habitude de porter la cravate comme le font les garçons et d'enfiler des mi-bas blancs.
Caractère : On ne peut pas affirmer d'une manière claire que Kaede sort des rangs de par son caractère non plus; C'est une fille comme une autre, aimant rire et faire des blagues à qui se sent prêt à les supporter, toujours prête à tenter les nouvelles expériences et curieuse de tout ce qui l'entoure. D'autant que les coutumes d'ici comparées à celles du Japon où elle a vécu il y a trois ans restent très différentes les unes des autres, dupliquant l'intérêt que porte l'eurasienne à certains détails que d'autres trouveront particulièrement stupides. Généralement timide au premier abord, sans pour autant en faire une maladie, elle a le don de se mettre d'elle-même dans des situations incroyables... Avant que tout ne roule de nouveau au moment où elle osera se montrer plus familière. Mais dans un certain sens, mieux vaudrait peut-être qu'elle en reste à ce stade plutôt que de passer au suivant puisqu'elle se révèle être une pile électrique à la suite, aimant parler de bouger dans tous les sens. Quant aux gens silencieux, elle ne les supporte pas ! Oh ça non, on peut même dire qu'à sa façon d'augmenter encore le débit de ses paroles, ça pourrait paraître encore pire lorsqu'elle tente de les faire réagir. Dans l'ensemble pourtant, Kaede reste une fille gentille et innocente à sa façon, plutôt douce et caline une fois qu'elle se sent en confiance, chose qu'elle donne hélas parfois trop facilement; Et quand nous parlons de caline, c'est bien de cette horrible tendance à vouloir toujours toucher les personnes auxquelles elle tient, de cette envie perpétuelle de sentir la chaleur d'une peau contre la sienne. Mais à nouveau, l'avis peut différer selon ce qu'on attends de la petite eurasienne... Passons pourtant le sujet puisqu'elle ne pense que très rarement à ce genre de chose, favorisant souvent un caractère qui pourrait presque passer pour garçon avec cette habitude d'embêter tout le monde. Au moins sait-elle s'arrêter lorsque le sujet ne s'y prête pas, et encore. Bref, une fille banale comme on en trouve de moins en moins. Ennuyante ? Peut-être pas jusque là, mais ce sera à vous d'en juger... Si elle vous en laisse l'occasion avec son côté également têtu, chose qu'elle cachera inévitablement à chaque nouvelle rencontre. De toute façon, vexez-la donc, elle reviendra toujours très rapidement puisqu'elle raffole de bouder mais ne peut jamais tenir plus d'une heure dans cet état.

Intéressant… Et le passé dans tout ça ?


Origine / Nationalité: La jeune fille porte la nationalité Japonaise mais elle est en vérité Eurasienne, sa mère étant une française.

Histoire : C'est en plein été que le premier cri de Kaede a résonné avec force dans un petit hôpital de banlieue, lieu que Marie De Sarte a choisit pour cacher sa honte aux gens cherchant à avoir une réponse finale au sujet de cet enfant qu'elle attends depuis neuf mois. Enfin, disons plutôt huit mois puisque la petite chose beuglant dans les bras de sa mère est prématurée, chose qui fait presque soupirer de joie la jeune mère. A vingt ans tout juste, la carrière de mannequin de cette dernière a littéralement décolé depuis près d'un an... Et le fait de garder cet enfant plus longtemps que de raison n'est sans doute pas bon pour elle, d'autant que le père n'est rien de plus qu'une aventure de passage pour cette dernière. D'autant plus qu'il va repartir, et que depuis deux mois le verdict est tombé qu'il prendrait l'enfant avec lui. Dans la chaleur de ce jour donc, Kaede observe pour la première et la dernière fois le visage sublime de sa jeune mère, ses cheveux dorés et ses grands yeux bleus qu'elle ne possèdera jamais. Quelques heures plus tard, contre l'avis des médecins et des infirmières divers, Yuki Aoki emporte sa fille pour la ramener au pays dont elle prendra la nationalité bien qu'elle n'y soit pas née : Direction le Japon.

Les années passent donc dans la grande maison que le célèbre représentant à put s'offrir, permettant à la petite tornade que devient Kaede d'aller d'une pièce à l'autre et de toujours découvrir des nouveautés. Et bien sûr, les interdictions tombent en boucle tandis que le paternel s'en va dans divers pays pour son travail : Interdiction d'aller jouer avec les autres enfants dehors, interdiction d'entrer dans son bureau, interdiction de parler avec le personnel... En bref, interdiction d'avoir une vie, vous ne trouvez pas ? Mais l'eurasienne étant ce qu'elle est, et les interdits étant toujours les plus délicieux à contourner, le tout passe à la trappe et elle fait sa première sortie dans l'immense jardin de la demeure; Les fleurs sentent forts, le soleil brille, les oiseaux chantent comme si ce jour était le plus beau de leur vie. Et l'envie se fait en Kaede de chanter, de danser, de rire et de pleurer de joie; Bien entendu, elle ne le fait pas, mais ses pas suivent son coeur et s'en vont toujours plus loin de la grande maison, n'ayant pour but que de voir encore plus loin que ces limites. C'est là que la jeune fille fait la connaissance de ses premiers amis, Any et Lilian McFy, de faux jumeaux habitant à côté de chez elle.

Ce premier jour, elle le passa donc à jouer avec eux, à se renseigner, à apprendre. Le second vint alors également tant le temps passe vite lorsque les meilleures choses arrivent, et le second interdit tombe avec autant de facilité que le premier : Kaede entre dans la pièce réservé à son père et fouille les tiroirs, regarde les papiers sans les comprendre, observe les livres et tente de les lire sans succès tant les termes y sont compliqués. Le bureau se retrouve retourné dans tous les sens, mais la petite fille ne s'en soucie pas puisqu'elle est déjà passée à la suite, soit parler avec les 'domestiques' pour réclamer certains plats qu'elle préfère à ceux que son père à conseillé à ces derniers. Devant une glace aux fraises et un plat de ramen simples, elle se régale, et le mal ne semble pas s'insinuer dans ses pensées tandis qu'elle sourit comme une bien-heureuse.

Mais les plus belles choses ne durent pas, et le paternel rentre déjà furieux à la maison... Le reste ne tarde pas à se savoir après avoir découvert son bureau dans un sale état, et la punition tombe; A l'ancienne, comme il est encore très courant dans ces pays de le faire, le père punit sa fille comme on punirait un serviteur dans les temps anciens. La ceinture claque, l'enfant se prostre puis passe deux jours dans sa chambre sans rien avaler, sans même être soignée.

Les jours passèrent, et malgré les larmes, le quotidien reprit. Les interdictions aussi. Les voyages également. Et... Malheureusement, la curiosité et l'envie aussi. Les années passèrent dans cette routine, et malgré tout ce que pouvait dire son père, Kaede passa l'examen d'entrée du même collège que ses deux voisins. Ces derniers ne savaient rien, et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour la petite eurasienne : Il y avait pire, il y avait toujours pire, et quelque chose comme ça n'arriverait jamais à la décourager. Ainsi ses années d'études se passèrent-elles comme celles de n'importe quelle autre jeune fille, avec ses hauts et ses bas dans quelques matières, se trouvant toujours la première à se proposer pour les activités en dehors des cours, chose qui n'était pas du goût de tout le monde mais... Bref.

Puis vint le jour où, rentrant à la maison, elle trouva son père assit à la table de la salle à manger, les mains croisées sur la table lustrée. Ce jour-là, Kaede avait quinze ans, une forme que n'importe qui aurait envié, et un sourire qui revenait à chaque fois qu'il était possible de l'afficher. Ce jour-là, pourtant, la hache du bourreau tomba sur son cou frêle et brisa les quelques rêves qu'elle avait nourrit dans son beau pays : Yuki Aoki repartait en voyage d'affaire, et cette fois-ci elle viendrait avec lui, qu'elle le veuille où non.

Le premier arrêt se fit en France, durant deux mois pendant lesquels Kaede eut l'occasion de voir sa mère de bien plus près qu'elle ne l'avait fait jusqu'à maintenant, sans pour autant que cette dernière ne lui lance un seul regard. Etait-elle seulement au courant qu'elle était assise dans le publique, qu'elle l'observait intensément, admirant les reflets de la lumière sur son corps déliés et dans ses cheveux de feu ? Se souvenait-elle seulement qu'elle avait eut une fille dans une autre vie ? Puis le voyage prit fin, et l'angleterre fut la nouvelle destination - Tout en même temps, la jeune fille en profitait pour approfondir sa culture avec les langues diverses des pays qu'elle traversait, les coutumes. Après tout, c'était la seule chose qu'elle pouvait faire en attendant de voir son père rentrer à la maison.

Mais à quelques mois de ses dix-sept ans, il était temps. C'est à ce moment là qu'elle s'affirma à oser dire à son père de la laisser ici tant qu'il voyagerait dans ces régions, et le premier arrêt se fit à Holyhead... Ainsi, tout naturellement, Harper fut le dernier choix que son père fit pour elle.

Situation familiale : Avec un père représentant d'une riche industrie Japonaise, la question ne se pose vraiment pas. Certes, il n'est pas à proprement parler très présent, son argent étant plus proche de sa fille que lui-même, mais ce n'est qu'un détail mineur qui ne semble jamais avoir dérangé la jeune Kaede... Au contraire, un paternel tactiturne mettant des limites à tout ce que vous faites et n'étant pas capable de vous dire qu'il vous aime ne serais-ce qu'un peu, vous pouvez vous en passer. En tout cas, c'est le cas de l'eurasienne. Mais en parlant de cette origine, c'est vrai qu'elle possède également une mère... Française, mannequin, belle et sensuelle à sa façon. Et ? Et c'est tout. Cette dernière étant ce qu'elle est, l'accouchement terminé elle a donné l'enfant au père et s'en est retournée à sa carrière de rêve sans même jeter un regard en arrière. Cela n'a pourtant pas fait de la jeune fille une personne traumatisée à vie, et c'est déjà une chose bien : Kaede prend même du plaisir à regarder les reportages sur cette femme distante ainsi que tous les défilés et pubs dans lesquels elle fait une apparition.
Rêves et ambitions pour l’avenir : Contre toutes attentes, et surtout contre celles de son paternel, Kaede ne rêve que d'une chose : Devenir une humoriste célèbre dans le monde entier, pour montrer à ses parents qu'elle ne sera jamais pareille qu'eux. D'un autre côté... Ce but reste un peu utopiste, et l'eurasienne s'en rend de temps à autre compte, ce qui a dévellopé à côté la réflexion l'accrochant au rêve de devenir une simple animatrice pour enfants.
Trois secrets inavouable concernant votre personnage :

Envoyés à Duty.

Questions subsidiaires


Comment avez-vous découvert ce forum : Retour aux rpgs, et donc retour ici... Simple.
Votre âge : 17 ans
Comment trouvez vous le design : Toujours aussi sympathique que la dernière fois... Une chose dommage pourtant, les boutons servant à répondre peut-être - A côté de toute la couleur, ça fait un peu bizarre.
Combien de jours par semaine pensez-vous être là : 6/7
Merci de préciser si votre personnage choisi est un prédéfini ou non : Non, totalement inventée

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Finnigan
Admin - ? - || Fils de Maire
avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 14/12/2007
Age : 29
Localisation : Grimsby

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: Kaede Etsu Aoki   Lun 12 Mai - 17:26

Re-Bienvenue parmis nous =)
Bon jeuuu Validée

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kaede Etsu Aoki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Presentation de Kaede Nagase
» Aoki G. Ishii : un pirate libre ! [En cours]
» Présentation en cours : Kaede Uriyama
» (Topic débile) Couples entre filles de 3-A...
» Chambre de SanGoto et de Kaede

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Calembredaines Dutyesques :: 

Fiches Validées

-
Sauter vers: